comur

La passion pour la mer a toujours été un symbole et une marque du peuple portugais. De cette passion est également née Comur, dans une épopée où les connaissances et les saveurs séculaires témoignent des retrouvailles de la mer avec ses héros.
La singularité de la mer portugaise s’allie à un savoir-faire de décennies qui place son âme dans chaque boîte de conserves fabriquée par Comur.

BIENVENUE!

Origine. Origine. Origine.

Fondée en 1942, à Murtosa, Aveiro, Comur est aujourd’hui l’un des plus grands fleurons de l’industrie portugaise de conserves. Initialement dédiée à l’exportation d’anguilles pour apporter au monde la saveur typique des foires locales de la Ria de Aveiro, qui ne vendaient que le produit frais, Comur produit aujourd’hui une trentaine de variétés de conserves, soigneusement préparées par les mains expérimentées et sages de plus d’une centaine de femmes qui transforment les saveurs de la mer en délicieux mets, grâce à des méthodes de production artisanales.

La passion pour la mer

Chez Comur, le passé a toujours été source d’inspiration : il nous permet d’honorer l’histoire et les faits des navigateurs portugais en créant des combinaisons épiques qui exaltent leurs prouesses à travers les mers du monde. La mer que les Portugais ont autrefois dominée nous propose aujourd’hui quelques-unes des plus merveilleuses saveurs du monde, offrant des expériences gastronomiques uniques, rendues possibles par les siècles de connaissances qui se rassemblent ici autour d’une boîte.

Les friteuses de Murtosa

L’abondance des anguilles dans la Ria, même avant la fondation de Comur en 1942, constituait une importante source de revenus pour les familles. C’est pourquoi les anguilles étaient frites et conservées dans une sauce préparée par les femmes qui les vendaient dans les marchés locaux. À l’époque déjà, Sao Mateus de Viseu était la plus grande foire régionale, devenant donc une destination évidente pour les anguilles de Murtosa. Comur est apparue précisément dans le but d’organiser cette activité et les friteuses de Murtosa – nom sous lequel étaient connues les femmes de Murtosa, ont non seulement fait perdurer l’histoire de l’industrie des conserves, mais leur ont surtout donné un statut gourmet. Comur est d’ailleurs la seule conserverie portugaise à proposer des anguilles à l’escabèche et la tradition est tellement enracinée qu’aujourd’hui, il n’y a pas de foire de Sao Mateus sans dégustation d’anguilles.

L’alchimie des conserves

Et si le poisson est d’excellente qualité, c’est parce que la mémoire fait durer la véritable essence de Comur. Une mémoire qui cohabite avec tous ceux travaillent ici, et qui, dans la subtilité de leur simplicité, gardent en eux l’alchimie des conserves. C’est l’âme portugaise dont les mains exécutent ce que leur dicte le cœur. Ce sont des ouvrières qui arrivent chaque jour à l’usine en vélo, comme le faisaient autrefois leurs mères et leurs grands-mères et pour qui le travail manuel représente l’art et le poids des générations qui se succèdent chez Comur. Matilde, la plus ancienne ouvrière de la conserverie, travaille chez Comur il y a 46 ans. Avec Adriana et Susana, ses filles, et Daniela, une de leurs petites-filles, elle fait partie des nombreuses femmes qui écrivent l’histoire de Comur chaque jour et pour lesquelles le monde se concentre à l’intérieur d’une boîte de conserve.